Actualités, Parfums

Un doux parfum d’érotisme

Marilyn, what do you wear to bed ? So I said Chanel N°5 “ Cette célèbre confession déchaîne encore de nombreux fantasmes et aura forgé la légende d’une Marilyn Monroe sensuelle et voluptueuse.

Le parfum a plusieurs utilités dans notre société : masquer nos odeurs corporelles, montrer aux autres notre place dans la hiérarchie mais c’est également l’un des plus vieux outils de séduction. Bien que l’histoire ait mit des siècles à l’admettre.

Un doux parfum d'érotisme dans Actualités

Réprouvé par la quasi totalité des livres saints (même par le Kama Sutra!), seules les femmes de petite vertu et les courtisanes utilisaient les parfums puissants afin de séduire. Ils étaient alors considérés comme un “philtre” destiné à détourner, de manière malsaine, l’esprit des hommes. A tel point qu’en 1778, un homme pouvait demander le divorce s’il prouvait avoir été ensorcelé par le parfum de sa compagne. 50 Nuances de Grey dans Parfums

Il faudra alors attendre les années folles, au début du 20ème siècle, pour que les femmes et les hommes osent se parfumer en public pour leur plaisir et non pas à des fins médicales. L’arrivée de la chimie et de la parfumerie alcoolique de masse contribuera également à l’élan de liberté olfactive. On n’hésite plus à provoquer par des notes plus puissantes et plus remarquables que les autres : notes animales, musquées, ambrées, les sillages s’exhibent.

L’érotisme d’une fragrance se cache pourtant bien souvent dans des notes très discrètes que l’on remarque à peine. Bien que chaque personne soit plus réceptive à certaines odeurs que d’autres, il existe tout de même quelques notes disposant d’un pouvoir aphrodisiaque indiscutable.

Ce sont des notes qui évoquent des peaux qui transpirent, de la bestialité et toutes les effusions corporelles dans la chaleur d’une nuit d’amour. C’est la mémoire olfactive qui agit sur nous comme un booster de libido : les odeurs animales excitent car elles rappellent l’acte sexuel.

 corps

Pourtant, ces matières premières n’ont rien de séduisant lorsqu’on les sent seules. Le musc sent un mélange entre le sang et l’urine, le castoréum, une note très cuirée, l’Indol, une note fécale (indissociable d’un bon jasmin!), l’Aldron, qui sent la transpiration et le Scatol, celui-ci je vous laisse deviner…

Utilisées en très petites quantités, ces matières donnent vie au sillage du parfum, le fixent sur la peau. « On est sur de la trace, du 0,01 %, une virgule dans une phrase de Proust », nuance Francis Kurkdjian. Lorsqu’elles se mélangent à nos propres odeurs corporelles, une alchimie se crée entre ses molécules et notre peau, donnant à chacun sa propre communication sensorielle.

L’enrobage de ses notes par des accords floraux, fruités ou vanillés permettent de les rendre compréhensibles par tout le monde en masquant leur aspect agressif et nauséabond. D’autres matières comme les épices, les résines et les accords de mousse peuvent par contre accentuer cette sensualité.

La palette du parfumeur s’est appauvrie en voyant disparaître certaines notes animales naturelles au profit d’un équivalent chimique. Réglementation oblige, muscs et castoréum sont désormais interdits ou très surveillés car ils demandent de tuer l’animal pour récupérer l’extrait odorant.

 Erotisme

Et les phéromones dans tout ça?

Il a été prouvé, chez nos amis les bêtes, que certaines molécules étaient “diffusées” par les organes sexuels  afin d’attirer le partenaire. L’animal disposerait d’un petit récepteur entre le nez et la bouche qui capte ces signaux et transfère l’information à l’hypothalamus. Celui-ci génère la réponse du corps dans l’action à réaliser. Or, chez l’homme, des études sont toujours en cours pour prouver ce phénomène et il semblerait que ce procédé d’appel à la procréation ne soit plus actif chez l’espèce humaine. Bien que certaines marques vantent les mérites de parfums aux phéromones pour attirer l’être aimé, le procédé d’extraction ou de synthèse n’a toujours pas été trouvé, ni même s’il y a matière à rechercher. La meilleure solution, à l’heure actuelle reste donc d’user de notes bestiales pour séduire et embraser la libido ! Même 50 Nuances de Grey ( le film! ) n’a pas un tel pouvoir !

Sources : 

http://www.psychologies.com/Couple/Seduction/Rencontres/Articles-et-Dossiers/Le-parfum-essence-de-la-seduction

http://phine.chez.com/Parfum/animale.htm

http://www.theatlantic.com/health/archive/2013/07/what-do-we-actually-know-about-pheromones/277283/

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

2 Réponses à “Un doux parfum d’érotisme”

  1. Le 23 février 2015 à 17 h 14 min Esthelle a répondu avec... #

    Voilà : je comprends pourquoi je n’aime pas le musc, sans doute parce que cela sent entre le sang et l’urine. C’est le fond de tous les produits pour homme à bas prix : beurk!

    Dernière publication sur Les trésors d'Esthelle : Archives

  2. Le 6 mars 2015 à 8 h 59 min Olf'Addict a répondu avec... #

    Alors du vrai musc dans les parfums pas chers, çà m’étonnerais beaucoup…. déjà parce que c’est interdit et aussi parce que ça doit être devenu un bien EXTRÊMEMENT cher !
    On utilise des muscs de synthèse aujourd’hui, souvent appelés muscs blancs et ceux ci n’ont plus rien à voir avec l’original. Les Muscs blancs ont une note transparente, légèrement fruitée rouge et terreuse.

    Mais bien souvent les notes animales ne se remarquent pas dans les fragrances. La Civette, qui sent les pieds et le vieux fromage, sublime les notes jasminées et ylang ylang en leur donnant du corps et de la puissance. On sent qu’il manque quelque chose quand elle ne sont pas présentes mais il est très difficile de savoir quoi.

Ajouter votre réponse

Laboutiquedestacy |
Ventesdu67 |
Blogmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Emiliechanu
| Monuniversdefilles
| Melleemma